- I pellegrini di maria

Vai ai contenuti

Menu principale:

Messaggi > 2017 > Ottobre

Message pour l’humanité, donné par la Madone à Lello      07/10/2017

Mes chers enfants, aujourd’hui encore, en tant que Mère de l’Espérance, je viens à vous afin que vous puissiez comprendre le sens de ma venue.
Quand je vous dis que « vous êtes en train de vivre des temps de grâce », vous devez remercier Jésus qui m’envoie au milieu de vous.
Mais tous ne comprennent pas ma venue. Et c’est pourquoi je viens frapper à la porte de vous cœurs pour que vous puissiez comprendre et vous enamourer de la prière faite avec le cœur.
Ainsi seulement vous commencerez à parcourir un chemin de sainteté. Mes fils, il faut une prière constante, par laquelle règne en vous la vérité.
Vous ne pouvez pas vous appeler mes apôtres si vous vivez d’une existence où n’abonde pas la grâce de Dieu.
C’est pourquoi, mes enfants, je vous invite à vous décider à laisser le péché.
Seulement en laissant le péché vous pouvez sentir l’embrassement de mon Fils Jésus et vous remplir de sa grâce.
N’ayez pas peur de parcourir les chemins que Dieu a tracés pour chacun d’entre vous. Vous n’êtes pas seuls, mais je suis à côté de vous pour vous guider.
J’ai besoin de votre OUI, pour que vous soyez de vrais apôtres et témoins de la vérité.
N’ayez pas peur de témoigner de la vérité à vos frères.
La vérité est le véritable salut de l’humanité.
Ne vous laissez pas tromper par ce monde plein d’embûches … où l’on veut vous faire croire que tout est normal, que tout est pardonné.
Mes enfants, les péchés doivent s’appeler par leur nom. Vous connaissez les commandements et je vous invite à en vivre. Ainsi seulement adviendra le salut de vos âmes. Ainsi je protégerai vos familles.
Priez, priez pour que je puisse vous guider avec amour.
Priez pour les pasteurs, priez pour vos paroisses.
Je vous remercie pour votre présence.




Commentaire Message pour l’humanité, donné par la Madone à Lello   07/10/2017

Il est difficile de caractériser ce récent message. J’y verrai peut-être un discret reproche concernant notre désinvolture. Nous nous habituons trop facilement à l’avalanche de grâces maternelles qui tombent sur nos groupes depuis plus de trente ans.
Ce qui est extraordinaire nous semble normal et ne suffit pas à bousculer nos vies.
On notera le titre que Marie se donne elle-même : Mère de l’Espérance. Dans un monde qui semble s’orienter vers toujours plus d’athéisme et de ténèbres nous pourrions nous sentir abandonnés ou croire que la religion catholique n’est plus la voie de l’avenir.
Réalisons au contraire que nous sommes accompagnés personnellement, avec tendresse et continuité.
Mais pour prendre conscience de notre chance il est nécessaire de passer par les exigences d’une vraie vie de prière. Il ne s’agit pas de l’alignement de formules dévotionnelles, mais de la « prière faite avec le cœur » telle qu’elle est recommandée à Medjugorje. Et cela fait penser à toute la tradition orientale de la prière Hésychaste, telle que nous la trouvons dans la Philocalie.
[Voir Gouillard, Petite Philocalie de la prière du cœur. Ed Seuil.]
La deuxième partie du message est une invitation vigoureuse à quitter le péché que le monde moderne a tendance à banaliser, à dissimuler. Il faut remettre les pendules à l’heure. Le salut ne se trouve que dans la VERITE morale et doctrinale, non dans l’alignement sur les modes intellectuelles ou comportementales.

                                                                                                                                           Père  M.F.


 
 
www.incamminoconmaria.it
Torna ai contenuti | Torna al menu